QUOI FAIRE AU MATARRANYA?

Activités dans une terre de nature d’une grande richesse ?

Matarranya est synonyme de beauté. C’est un territoire extraordinairement riche, par son passé, par ses paysages ruraux et de montagne, et aussi par ses habitants et ses traditions. À cheval entre terres aragonaises, valenciennes et catalanes, c’est un endroit qui a été pendant des siècles un point de rencontre et de convivialité entre trois grandes cultures: musulmane, juive et chrétienne. Il a une superficie de 932 km2 et une population de près de 10.000 habitants sur 18 communes, et dans lesquelles on peut  trouver de nombreuses activités, toutes encadrés dans la nature de cet environnement.

ACTIVITÉS EN FAMILLE

En cliquant sur les onglets vous pourrez trouver plus d’informations sur quelques unes des activités que nous avons sélectionné pour vous et votre famille dans un cadre de nature sauvage et de gens charmants et affectueux. Régalez-vous.

Roques du Masmut

Difficulté

Distance: 7,6 km (aller – retour)

Dénivelé: 256 m

Durée: 1 h 50 min

Tous les villages du Matarranya ont un charme spécial et Pena-roja n’est pas une exception. Bâti sur une butte, avec des ruelles raides et étroites suivant l’orographie du terrain, l’église de Santa Maria est le monument le plus important. Aux alentours de la moitié du XVIIIèmesiècle, elle mélange les styles Renaissance et Baroque.

On voit l’histoire dans les pierres des bâtiments les plus anciens du village, comme les restes du château couronnant la Mola (de l’époque où les musulmans étaient les seigneurs de ces terres), le bâtiment de la mairie, du XVIème siècle conservant juste à coté une ancienne prison en parfait état, ou la Llotja (Halle), érigée pendant le XVIèmesiècle pour y faire le marché et où au siècle dernier les lavoirs ont été installés.

En quittant le village par la partie haute on découvre un paysage agreste de ravins où poussent des pins, des chênes verts et des aromates. Le chemin -une piste forestière en bon état – avance par une voie d’élevage utilisée par les troupeaux de moutons pour se déplacer.

Murs en pierre sèche

Au fond du paysage l’image des Roques du Masmut, notre objectif, se dessine. Le torrent s’ouvrant à notre gauche montre des signes évidents de culture il n’y a encore pas très longtemps. Les murs de pierres sèches, un peu écroulés, servaient pour distribuer le terrain en terrasses et pouvoir les profiter pour la culture.

Quelques kilomètres plus tard on arrive à une aire de récréation. Un panneau nous explique des choses curieuses et intéressantes sur les charognards, surtout si on est avec des enfants. Par exemple, sa tâche de nettoyage de l‘environnement éliminant les animaux morts pour éviter la propagation de maladies. Saviez-vous qu’un vautour peut arriver à manger 20 % de son poids et peut passer jusqu’à deux semaines sans rien avaler du tout ?

Un peu plus haut on retrouve le belvédère des Roques, une plateforme en pierres qui offre une vue imprenable. Un panneau informe aussi sur ce rocher calcaire de forme arrondie où des vautours, des harpayes et d’autres oiseaux font leurs nids.

Nom berbère

Le nom de Pena-roja vient probablement de la couleur rouge des Roques du Masmut. Le toponyme ‘Masmut ‘ semble rappeler le peuple berbère des masmudas ,  qui s’est peut-être installé dans cette zone pendant la domination musulmane. D’une hauteur maximale de 1.058 m et avec des murs verticaux de plus d’une centaine de mètres, elles ont été déclarées LIC (endroit d’intérêt communautaire, en sigle espagnol) pour son intérêt écologique et paysager.

Voie verte

Distance: 33.6 km

Difficulté: moyenne

Durée: 3 h 30 min

Revêtement du sol et infrastructures: Goudron. 2 viaducs et 4 tunnels.

C’est la route la plus occidentale de toute la Voie Verte de la Vallée de Zafan qui se déroule entre Alcanyís et Tortosa. Cette route commence dans la commune de Valldeargorfa, mais il existe aussi un accès facile depuis Alcanyís. Après, elle se poursuit par les communes de Valljunquera, Valldeltormo et Torre del Comte (où se trouve un restaurant de grande qualité). Jusqu’ici le parcours est en descente. Si on continue à pédaler jusqu’à Vall-de-Roures on devra prendre son élan puisqu’il faut monter. Finalement, en pédalant calmement on peut passer par Queretes et, à la fin, on arrive à la gare de Arnes-Lledó, où cette étape de la Voie Verte s’achève.

Dans ce parcours dominent le bois méditerranéen et les terrains de culture. On passe par les vallées du Matarranya et l’Algars, les deux des affluents de l’Èbre. Si vous arrivez à ces villages, vous pourrez contempler les grands ouvrages architecturaux, comme le château de Vall-de-Roures et les centre historiques où les grandes maisons nobles et les anciennes prisons sont abondantes.

Hípica en família.
La BIO-ÉCOLE de Mayjal

LA BIO-ÉCOLE MAYJAL

Une forme de vie régie par les lois de la nature et de l’univers…

La famille Mayjal a dessiné, crée et développé d’une façon artisanale un petit coin dans le Bas Aragon où apprécier les différentes méthodes pour couvrir les besoins de la vie quotidienne.

Ces méthodes sont simples, naturelles, économiques, amusantes et ça n’empêche pas qu’elles soient efficaces.

Cultures hydroponique, aéroponique, aquaponique (en symbiose avec les poissons), dans des grottes, d’autres manières de s’occuper des animaux et une philosophie basée sur le recyclage des résidus et matériaux… tout cela leur a permis de réaliser de grandes constructions et des éléments technologiques en utilisant des énergies alternatives.

C’est au travers de cette exploitation agricole qu’on organise des visites pour tous les âges, dans lesquelles sont partagées toutes les expériences réalisées dans cette bio-école.

http://www.labioescuela.com/

Mas de Bunyol. Observatoire d’oiseaux

Mas de Bunyol est un observatoire construit sur un mas dans une mangeoire de vautours. La visite guidée se fait une fois par jour 365 jours par an et, depuis l’observatoire, à travers une verrière, on peut observer de très près la descente d’une centaine de vautours à l’attente de l’entrée de buitreman avec le repas de tous les jours.

Mas de Bunyol se trouve dans une réserve de vautours sauvages. Tous les animaux en liberté sont très vulnérables à l’impact humain. C’est pour cette raison que notre priorité est de respecter et préserver leur bien-être. Il faut donc, que les visiteurs respectent au maximum les règles d’or de ce projet qui a abouti grâce à la ténacité de Loly et José Ramón pendant 25 ans.

 

http://www.masdebunyol.com

Parc Multiaventure. SALTAPINS (MORELLA)

Qu’est-ce que SALTAPINS (MORELLA)?

Dans la zone du bois du complexe de l’usine Giner se trouve Saltapins. C’est un espace destiné aux loisirs actifs, où les participants doivent passer une série d’épreuves aériennes installées dans la partie haute des arbres avec des câbles et des plateformes en bois.

On accède à ces plateformes par des escaliers et à une certaine hauteur une plateforme en bois de 2 x 2 m a été fixée au tronc de l’arbre.

Chaque arbre est relié au suivant par un ou plusieurs câbles auxquels on s’accroche  confortablement depuis les plateformes d’où on commence la progression jusqu’à la plateforme suivante.

La hauteur des plateformes varie entre 2 et 17 mètres. Les circuits d’aventure sont, donc, un ensemble d’activités en rapport avec la montagne et la nature en général, et où habiletés, équilibre, assurance, résistance et force sont conjuguées. Toujours avec des mesures de sécurité et avec l’objectif qu’enfants, jeunes et adultes participent dans une activité sportive à un niveau basique.

MÁXIMA SEGURIDAD